Finances et assurances

Finances et assurances

Les assurances dentaires

Contrairement aux autres assurances telles que l’assurance vie, automobile ou habitation (qui doivent évaluer le risque avant de vous assurer), l’assurance dentaire vous propose quant à elle une couverture uniforme pour un même groupe. Elle ne tient donc pas compte des besoins ni de l’état de santé dentaire de chacun. La couverture par un régime de soins dentaires n’est donc pas une réelle forme d’assurance mais plutôt un avantage économique, en vertu duquel une partie ou l’ensemble des frais pour les soins dentaires sont prépayés.

La réclamation

Il y a plusieurs types de réclamation possibles pour vos soins dentaires. Informez-vous à votre assureur pour connaître la procédure qu’il utilise.

  • Réclamation électronique

    Pour les compagnies d’assurances qui acceptent ce type de réclamation, nous envoyons votre réclamation directement en ligne lors de votre rendez-vous. Pour ce faire, nous avons besoin de vos coordonnées, du numéro du contrat d’assurance et de police de l’adhérant principal.

  • Réclamation postale

    Lors de vos rendez-vous, nous vous remettons le formulaire papier complété fourni directement par l’Ordre des dentistes du Québec. Vous n’avez qu’à le signer et à le poster à votre compagnie d’ assurances.

Le remboursement

Le remboursement de vos frais peut s’effectuer de plusieurs manières. Informez-vous à votre assureur pour en connaître la procédure et les délais.

  • Remboursement direct

    Plusieurs compagnies d’assurances remboursent directement votre dentiste, ce qui nous permet de faire la réclamation pour vous au moment de vos traitements.  Le montant couvert par votre assurance est à ce moment automatiquement déduit de votre facture.

  • Dépôt bancaire direct

    Certaines compagnies d’assurances déposent le montant du remboursement directement dans votre compte bancaire à la suite votre réclamation.

  • Chèque

    Finalement, d’autres compagnies d’assurances vous remboursent par un chèque que vous recevez par la poste à la suite de votre réclamation.

 * Dans les deux dernières situations, il vous faut payer la totalité de votre facture chez le dentiste et ensuite faire votre réclamation à votre assureur.

Bien s’informer

Lorsque vous adhérez à un plan d’assurance, il est important de bien vous informer sur les clauses de votre contrat. Contactez votre assureur afin de valider avec lui quelles sont les indemnités auxquelles vous avez droit. Voici quelques points importants au sujet de votre assurance dentaire à vérifier auprès de votre assureur :

  • Les types de traitements couverts
  • Les limites de votre contrat ( montant annuel maximal alloué, fréquence d’examens, etc.)
  • Les diverses couvertures offertes selon les types de traitements (ceux de base et ceux considérés comme majeurs: prothèses partielles ou fixes, etc.)
  • Le moment du renouvellement de votre assurance
  • Les personnes couvertes par votre contrat  (conjoint, enfants)

Il est important de savoir que les montants admis pour les traitements par l’assureur peuvent différer des honoraires fixés chez le dentiste.

En tant qu’assuré, vous êtes le seul responsable et également le seul autorisé à obtenir ces informations.

Financement

Si vous désirez concrétiser vos rêves d’un sourire santé mais que les coûts qui y sont reliés semblent hors de votre portée, nous avons une solution pour vous.

Nous vous offrons en effet la possibilité d’obtenir un prêt santé spécifiquement pour les soins dentaires. Tout comme pour l’achat d’une voiture, il est possible avec le programme Dentoplan d’étaler vos paiements sur plusieurs mois. Non seulement vous trouverez les démarches simples, mais vous serez étonnés de la rapidité avec laquelle votre demande sera traitée.

Vous pourrez donc vous occuper adéquatement de votre santé dentaire et obtenir le sourire de vos rêves et ce, sans le stress financier.

Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ)

La RAMQ, ce qu’il faut savoir!

Le système de santé au Québec couvre certains soins dentaires pour les enfants de moins de 10 ans et pour les prestataires d’une aide financière de dernier recours (aide sociale).

Pour les enfants de 9 ans et moins

Grâce à la carte d’assurance maladie, vos enfants bénéficient de certains soins gratuitement : examens dentaires annuels, examens d’urgence, obturations (plombages gris pour les dents postérieures et plombages blancs pour certaines dents antérieures) et extractions dentaires. Il est à noter que les soins dits préventifs comme les nettoyages, le détartrage, l’application de fluorure et le scellement de puits et de fissures ne sont pas assumés par la Régie.

Pour les prestataires depuis au moins 12 mois consécutifs

Pour bénéficier des services couverts, vous devez présenter votre carte d’assurance maladie valide ainsi que votre carnet de réclamation personnel à jour. Sinon, il vous faudra régler les frais du dentiste et par la suite, vous devrez demander un remboursement à la Régie. Le cas échéant, vous recevrez gratuitement les soins suivants :

  • L’examen annuel
  • Les examens d’urgence
  • Les radiographies
  • Les obturations en amalgame (gris)
  • Les obturations en matériaux esthétiques pour certaines dents antérieures
  • Les extractions dentaires
  • Certaines prothèses

Il est à noter que les soins couverts ne sont pas offerts dans toutes les cliniques dentaires. De plus, les tarifs remboursés par le gouvernement sont bien en-dessous des vrais honoraires de notre guide des tarifs des actes buccodentaires.

Il faut aussi savoir que tous les traitements relatifs aux gencives comme le curetage sous-gingival et le traitement de parodontie (maladie de gencives) ne sont pas couverts par votre régime.

Afin d’éviter les mauvaises surprises, il est préférable de prendre les informations auprès de notre équipe afin de bien connaître les soins couverts disponibles à notre clinique.

Pour en savoir plus

Crédits d’impôt pour frais médicaux

Saviez vous que…

Vous avez droit à des crédits d’impôt non remboursables pour vos frais médicaux et s’il y a lieu, également pour ceux de votre conjoint et de vos enfants à charge.

Si vous avez payé des frais médicaux qui atteignent plus de 3% de votre revenu net et que vous remplissez les conditions établies par Revenu Québec, vous aurez droit aux crédits d’impôt non remboursables. Il existe aussi au  fédéral des crédits d’impôts non remboursables pour les frais médicaux. Pour en savoir un peu plus, consultez le site de Revenu Québec et celui de l’Agence du revenu du Canada.