Tabagisme et maladies parodontales

Tabagisme et maladies parodontales

Le tabagisme est un facteur de risque majeur dans le développement de maladies sévères des gencives, appelées maladies parodontales. En effet, les fumeurs courent davantage de risque de développer une maladie parodontale sévère (2 fois plus chez les petits fumeurs et 7 fois plus chez les gros fumeurs). En 1996, le « World Workshop on Periodonctics » a d’ailleurs déterminé que les fumeurs avaient 2,8 fois plus de chances d’en être affectés que les non-fumeurs.

De plus, si le tabagisme est lié à des épisodes répétés de maladie parodontale, il diminue également l’efficacité des traitements qui s’ensuivent.

Les fumeurs présenteraient par ailleurs moins de signes de maladie parodontale (inflammation et saignement) que les non-fumeurs. Ce phénomène s’expliquerait par la vasoconstriction des vaisseaux sanguins induite par la nicotine, qui masque la perte osseuse et la formation de poches parodontales qui sont en train de se former.

Le dentiste a donc un rôle important à jouer auprès de ces patients fumeurs : il doit non seulement leur expliquer les impacts négatifs du tabac sur la santé parodontale mais aussi les informer de la baisse d’efficacité des traitements et des risques élevés de récidive reliés au tabagisme. Ces patients doivent être suivis de très près (tous les 4 mois) afin de les aider à mieux combattre les attaques bactériennes.

Un examen complet nous permettra de vérifier l’état de votre santé buccale et de déceler un début de maladie parodontale. Notre expertise et nos conseils vous aideront à prendre soin de votre bouche.

Question ou commentaire

Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).