Velscope-Dépistage du cancer buccal

Velscope-Dépistage du cancer buccal

Le dépistage du cancer buccal

Chaque année, plusieurs personnes reçoivent un diagnostic de cancer buccal, que ce soit au niveau de la bouche, de la langue, des lèvres ou de la gorge. Malheureusement, le taux de survie des patients atteints de ce type de cancer est faible puisqu’il n’est pas détecté assez tôt dans la majorité des cas. Les études démontrent qu’un diagnostic précoce contribue grandement à accroître la survie des patients. La meilleure façon de se protéger contre le cancer est d’obtenir un examen annuel de dépistage du cancer buccal chez votre dentiste

De quelle façon fait-on le dépistage?

Dans le cadre de votre examen dentaire de routine, votre dentiste peut effectuer un dépistage du cancer buccal à l’aide d’un appareil : le Velscope.

Le Velscope émet une lumière bleue inoffensive pour aider les dentistes à identifier les tissus anormaux incluant les lésions cancéreuses et pré-cancéreuses.  Sans cet outil, plusieurs anomalies ne pourraient pas être détectées à l’œil nu.

Le dispositif est extrêmement sensible aux changements des tissus comme des lésions néoplasiques, fongiques, virales ou bactériennes. Si une zone suspecte est détectée, votre dentiste vous recommandera une évaluation afin de déterminer de quoi il s’agit exactement.

L’utilisation du Velscope est rapide, sécuritaire et indolore. Il est recommandé  d’effectuer un examen à l’aide de cet appareil annuellement. Un atout considérable, vous assurant un examen buccal minutieux!

Quels sont les facteurs de risque?

Les facteurs de risque pour le cancel buccal sont :

  • Fumer : les fumeurs de cigarette, cigare, pipe et même du cannabis sont six fois plus susceptibles de développer des cancers buccauxque les non-fumeurs;
  • « Chiquer » du tabac;
  • Une consommation excessive d’alcool :les cancers buccaux sont environ six fois plus fréquents chez les buveurs que chez ceux qui ne consomment pas d’alcool. Bien que l’alcool est un facteur de risque moins important que le tabac, la combinaison des deux peut toutefois rendre les risques beaucoup plus élevés.
  • Antécédents familiaux;
  • L’exposition excessive au soleil (pour le cancer des lèvres);
  • Les mauvaises habitudes alimentaires.

Que puis-je faire pour prévenir le cancer de la bouche?

Voici quelques conseils qui pourraient vous aider à prévenir un cancer buccal :

  • Ne pas fumer de tabac et/ou cannabis;
  • Ne pas utiliser de tabac à mâcher;
  • Boire de l’alcool avec modération;
  • Adopter un régime alimentaire bien équilibré, incluant des légumes contenant de la vitamine A;
  • Limiter les expositions au soleil. L’exposition répétée augmente le risque de cancer des lèvres. Quant au soleil, utiliser une lotion protectrice UVA-UVB pour protéger la peau et les lèvres.

Voici les statistiques de survie des patients en fonction du stade auquel le cancer buccal est découvert :

  • Stage I = 80% à 85%

  • Stage II = 60% à 75%

  • Stage III = 35% à 66%

  • Stage IV = 15% à 30%

Si vous remarquez des changements dans l’apparence de votre bouche, contactez votre dentiste. Certaines taches ou plaies peuvent être très petites et difficiles à observer, voire même invisibles à l’œil nu. Une détection précoce d’un cancer buccal améliore grandement les chances de succès du traitement.